Avant, OVH louait des serveurs. Mais ça, c’était avant.


Cela fait maintenant plusieurs années que je suis client chez OVH. D’abord pour l’hébergement mutualisé, ensuite accompagné du SQL Privé, et maintenant les serveurs dédiés (sans compter les autres services que j’ai un peu testés comme par exemple hubic). Pour ceux qui ne connaitraient pas OVH (On Vous Heberge), il s’agit du leader Européen de l’hébergement. Leurs datacenters sont situés à Roubaix, Strasbourg, Gravelines et depuis peu à Beauharnois (Canada) espérant ainsi devenir leader mondial.

Leur succès vient en grande partie de leurs prix relativement bas. Mais un prix bas est souvent synonyme de plusieurs problèmes comme un support de mauvaise qualité, et une communication désastreuse, on y reviendra tout au long de cet article.

Datacenter OVH

Un mutualisé illimité pas si illimité que ça

Les mésaventures ont commencé pour moi aux environs de février, sur l’hébergement mutualisé. Alors que la qualité de celui-ci se dégradait petit à petit depuis pas mal de temps, OVH annonce du jour au lendemain que les « gros sites » ont été déplacés sur un cluster à part, qui leur est alors réservé. La raison avancée était que ces sites en particulier étaient responsables de la lenteur du mutu. On en profite évidemment pour rendre publique cette liste et bien montrer du doigt les « méchants » qui sont alors critiqués par les autres (vous voyez, ceux qui utilisent un CMS usine à gaz avec 42 plugins installés, dont la page d’accueil pèse plus de 10mo, qui osent se plaindre que leur site est lent et qui feraient mieux de balayer devant leur porte ?).

Bref, je faisais évidemment partie des victimes, et la chute de performance était par moment assez impressionnante: il fallait parfois plus de 5 secondes pour charger une page et le nombre d’erreur 500 était immense. Inutile de préciser que l’impact était bien visible sur les statistiques…

Pour classifier les « gentils » et les « méchants », OVH comptabilise le nombre de hits sur le site. Plus d’un million de hits, et c’est direction le cluster en carton. Un hit correspond à l’envoi d’un fichier. Pour simplifier, ça pourrait correspondre à un million de pages vues. Sauf qu’une page contient d’autres éléments comme une ou plusieurs feuilles de styles CSS, des fichiers javascripts, des images, … Même en mettant certaines choses en cache quand c’est possible, on se rend compte qu’on arrive très vite à la limite sans avoir un site particulièrement visité.

Le tout sur un hébergement vendu en « trafic illimité ». On en reviendrait presque à regretter l’époque de la limitation de la bande passante, quitte à devoir payer des suppléments, mais au moins, il n’y avait pas (ou peu) de mauvaises surprises.

Oui, c’est du mutualisé. Oui, c’est bien indiqué dans le contrat qu’une utilisation qui nuirait aux autres utilisateurs sera synonyme d’une éventuelle exclusion. Oui, je veux bien même accepter que les gros sites n’ont rien à faire sur le mutu et devraient migrer sur des serveurs dédiés. Mais non, cela ne doit pas se faire du jour au lendemain, et sans prévenir personnellement les victimes.

La fausse bonne idée du dédié à 3€

C’était un peu l’événement de cet été. A la fin juillet, OVH lance le serveur Kimsufi 2G à 2.99€ HT. Un lancement qui semble d’ailleurs être fait un peu à l’arrache, comme toujours chez OVH. De là à dire que ça a été lancé plus tôt que prévu pour qu’on parle de ça plutôt que de l’incident de sécurité survenu quelques jours plus tôt, il n’y a qu’un pas que je franchirai pas.

OVH security hole

Comme on pouvait s’y attendre, le succès a été au rendez-vous. Et très rapidement. Ce sont des milliers de serveurs de la gamme Kimsufi 2013 qui sont commandés, bien plus que ce qu’OVH n’avait imaginé.

Et là, c’est le drame.

Les commandes arrivent beaucoup plus vite que le rythme des livraisons, et OVH tarde à réagir. Après quelques jours, les files d’attentes s’allongent, et tout le monde réalise que les délais de livraison annoncés ne seront pas respectés. Mais on était loin d’imaginer que ça irait si loin.

Près de deux mois plus tard, tous les KS2G n’ont pas encore été livrés (livraison annoncée en 72H à la base!), alors qu’ils avaient finis par être mis en Sold Out après quelques jours. Une décision prise beaucoup trop tard, et les répercussions sont énormes.
Le mois d’août a été un record en terme de livraison de serveurs (plus de 20 000), mais si le ras-de-marée vient du dédié à 3€, les autres gammes ont elles aussi été impactées. Même si on pourrait penser que la gamme pro devrait être favorisée par rapport au Kimsufi, il semble qu’OVH ne soit pas du même avis. Durant les mois d’Août et Septembre, les délais de livraisons des SP, EH, MG et HG ont tout simplement explosé.
Est-ce normal de la part d’OVH d’accorder plus d’importance à ces nouveaux clients (qui dépensent 3€ par mois) plutôt qu’à des clients de longues dates (qui dépensent plusieurs milliers d’€ par mois) ?

La protection anti DDoS n’est pas une option

Le 1er Septembre, cétait la sortie de la Beta de l’anti DDoS d’OVH. Alors que la fonctionnalité était gratuite pour tout le monde durant l’été, elle passait à 1€ par mois par serveur. Mettre en place ce type de protection coûte cher, et pour avoir un prix si bas, OVH a fait le choix d’inclure obligatoirement cette protection pour tout serveur. Autant pour un plus gros serveur, l’augmentation est insignifiante, mais pour les récents clients du KS2G à 3€, la différence de prix est plus importante.

ks2g

Si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de cette protection, n’hésitez pas à lire l’interview d’Octave à ce sujet.

Je suis assez d’accord avec le fait qu’un tel service doit être inclus de base dans le service, quitte à augmenter les prix de seulement un euro. Et ça risque d’être encore plus important avec l’arrivée en masse de Kévins sur les KS2G, qui risque de bien augmenter la masse d’attaques.
Ce avec quoi je suis un peu moins d’accord, c’est qu’on sorte un service (et qu’on nous le fasse payer) alors qu’il n’a pas l’air terminé. Au vu de ce qui se passe sur la Mailing List ddos, il y a encore bien des problèmes, comme par exemple des faux positifs. Payer pour un service, oui. Payer pour une beta grandeur nature, non.

Octave en croisade contre le turn-over (le retour)

La nouvelle est tombée le 17 Septembre: OVH met tous ses serveurs dédiés en Sold Out. La raison invoquée est le turn-over trop important. Le turn-over est le fait qu’un client ayant déjà un serveur, décide de prendre un nouveau serveur pour le remplacer, alors qu’il ne l’a utilisé que pendant quelques mois. Apparemment, depuis la dernière mise à jour de la gamme, la majorité des commandes ne servent qu’à faire du turn-over, et OVH ne sait alors que faire des serveurs utilisés seulement quelques mois…

Ils désirent prendre un temps de réflexion pour résoudre ce problème, et décident donc de passer tout en Sold Out en attendant. Pas besoin d’expliquer les répercussions que cela a, notamment sur les clients professionnels. Afin de les aider dans leur réflexion, ils ont même le culot de demander le feedback des clients à ce sujet… Et pourtant, la raison du turn-over (et donc des solutions simples et efficaces) saute aux yeux.

soldout

Le business modèle d’OVH est simple: proposer des serveurs performants, intégrant des innovations et nouveautés technologiques, à un prix défiant toute concurrence. Pour rester au point sur les nouveautés, les gammes sont renouvelées fréquemment (environ une ou deux fois par an). A chaque sortie de gamme ou presque, c’est un nouveau coup de massue sur les prix, pour en arriver aujourd’hui au plus petit des dédiés à 4€ par mois.
Imaginons que vous prenez un serveur chez eux. Quelques mois plus tard, la nouvelle gamme sort et un serveur plus puissant que le vôtre coûte moins cher que ce que vous payez actuellement.
Votre serveur vous convient, vous n’avez pas spécialement besoin de plus de RAM ou de CPU, mais pourquoi payer plus cher un serveur moins performant ?

La voilà la raison du turn-over, et il suffirait d’aligner les prix des anciennes gammes pour inciter à conserver son serveur plutôt que de le remplacer. Mais OVH semble vouloir quelque chose de plus innovant pour résoudre le problème, quelque chose qui n’a jamais été fait jusque maintenant. Le verdict tombera dans les semaines à venir, et les commandes devraient être réouvertes dans environ dix jours, en quantités limitées.

Octave et son égo

Ce que j’apprécie avec OVH, c’est qu’il est possible et facile d’entrer en contact avec le grand boss Octave Klaba, malgré la taille de l’entreprise. Par exemple, il est très actif sur Twitter et sur les mailing lists.

Une des caractéristiques d’Octave est qu’il a un égo assez énorme. C’est lui le meilleur, et il n’hésite pas à aller tacler la concurrence. Le plus drôle dans tout ça, c’est quand ça se retourne contre lui. Ainsi, en Mars, Octave s’en prenait à un concurrent en critiquant le fait qu’il manque de stock.

Autant dire que lire ça aujourd’hui dans le contexte que je viens d’expliquer, ça fait sourire.

Je terminerai en rejoignant l’avis de certaines personnes sur les forums OVH. Octave devrait déléguer la partie commerciale à quelqu’un de compétent, et se contenter de s’occuper de tout ce qui est technique, là où ses grandes compétences ne sont plus à prouver.

En conclusion…

Les prix bas et la qualité de leur réseau (même si on fait une mise à jour critique de 140 routeurs en heure de pointe) m’avaient amené chez OVH il y a quelques années. Aujourd’hui, ce problème de livraison des serveurs annonce-t-il un problème grave ? Est-ce le moment d’aller voir ailleurs ?

Et vous, quelle est votre expérience chez OVH ou chez d’autres hébergeurs ?

Illustrations venant de onvousheberge.tumblr.com/.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmailfacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Je suis également client chez OVH depuis 10 ans, j'ai toujours acheté des petits mutualisés ou leur hébergement gratuit, je n'ai jamais eu besoin ou ressentis le besoin de prendre un serveur dédié.

    Cependant je trouve que la relation client et sav s'est dégradé depuis quelques temps, les réponses par mail arrivent au bout de deux voir trois jours et quand tu appelles, tu attends 15 minutes au téléphone avant d'être écouté...
    Reply
  2. Salut,

    Personnellement, je travaille avec trois hébergeurs dont OVH et 1and1, mais ma préférence va sans conteste à 1and1 dont je trouve les offres plus intéressantes en mutualisé (vous en avez plus -exemple: nombre de bases de données- pour moins cher) et dont la gestion me semble bien plus intuitive.
    Je remarque également bien plus de problèmes d'indisponibilités chez OVH, alors que les sites que j'héberge chez son principal concurrent sont biens plus importants et surtout ont bien plus de visiteurs.
    Tu auras donc compris que je ne suis pas un fervent défenseur d'OVH.

    Amicalement,

    Bruno
    Reply
  3. Je bosse depuis 7 ans avec OVH, je n'ai jamais eu de soucis avec eux mais je trouve cette idée de fermer les serveurs comme étant du pur amateurisme. Je souhaitais changer de serveur dans les prochains jours et je vais regarder du côté de la concurrence car OVH ne veut pas de notre argent. Vraiment dommage que l'égo de Octave lui fasse penser qu'il prend une bonne décision en fermant les commandes.
    Reply
  4. La livraison de mon mSp promise en 7 jours , 30 délais d'attente et la livraison du mSp quand je réclame un remboursement. Des problèmes d'approvisionnement ? Discours du service client répétitif , cherchant a nous endormir en nous promettant qu'on serait livré sous 72h après mon appel des 7 premiers jours.
    Aucun geste commercial , bref une gestion de la clientèle qui frise le ridicule.
    Sacré Octave faudrait arrêter de planer et écouter tes clients. J'irai voir ta concurrence pour la peine
    Reply
  5. OVH est devenu le hard discount de l'hebergement, c'est pas chers, mais c'est degueux. J'avoue que ce qui me degoute le plus c'est les tweet d'Octave. C'est la goutte d'eau qui m'a poussé à aller voir ailleurs.
    Reply
  6. Dommage, je prendrai bien un mini kimsufi à -5€ pour en faire une seedbox et un espace de test de scripts.
    Vais attendre qu'ils en ouvrent (un jour peu être).
    Reply
    • Salut Skalt ! Ca fait plaisir de te voir passer par ici :)
      Pour faire du KS2G un espace de test ou de bidouille, c'est bien. Et je pense que c'est même l'objectif d'une telle offre.
      Par contre, pour la seedbox, ça fait clairement partie des problèmes qu'une telel offre va amener, avec toutes les conséquences que ça a sur le réseau. Heureusement, la bande passante n'est pas garantie, donc j'ose espérer que ce sera assez bien contenu par OVH... (Par moments j'ai encore un peu d'espoir à leur sujet)
  7. Ca me fait marrer les mecs qui ont un site tellement visité qu'OVH doit les virer...d'un hébergement à quelques € par mois.

    Ca me fait marrer les mecs qui pleurent pour une augmentation de 1 € (contre un service énorme qui coûte la peau des fesses ailleurs ou n'est tout simplement pas dispo) !!! Déjà qu'un "professionnel" loue un serveur à 2 €...ou héberge ses clients sur du mutualisé qui est censé être une offre pour particuliers...et les mutu chez amen ou 1&1 mais vous rigolez ou quoi ? Les backups des bases y en a même pas !

    Ca me fait marrer les mecs qui achètent un service résolument discount et se plaignent de ne pas avoir de service ou attendent un geste commercial parce que l'offre est victime de son succès (cf Free mobile).

    Ca me fait marrer les mecs qui lisent en diagonale les annonces et qui ne savent que se plaindre sans comprendre qu'un telle boite doit jongler avec plein de problèmes pour continuer d'exister. (Le serveur que tu loues, OVH l'a payé cash pour te le mettre en place et va attendre plusieurs mois pour rentrer dans ses frais). Pour acheter un nouveau serveur (et pas le remplacer) on peut le faire en passant en direct par leur service commercial si on est déjà client, alors c'est quoi le problème ?

    Allo quoi ! Chaque chose a un prix. La qualité matérielle (serveurs dédiés, réseau) d'OVH est excellente. Si vous voulez du service, prenez l'option !!! Et si vous allez voir ailleurs... bon courage ! Les choix d'OVH me semblent corrects par rapport à leur clientèle et à leurs ambitions. Ils ont des choix stratégiques à faire qui ne peuvent satisfaire chacun. Tout n'est pas rose, mais ça c'est partout, et en attendant ils sont déjà leaders mondiaux de l'hébergement alors qu'ils sont Français, et ça ça mérite du respect !
    Reply
  8. Le prix ne veut rien dire, il faut être en accord avec ses besoins et penser au retour sur investissement si on est une entreprise.

    Les attentes ne sont absolument pas les mêmes entre un débutant qui a créé son petit site internet sous un CMS, une web agency, une TPE/PME avec un site statique ou faiblement dynamique, ou un créateur de boutique d'ecommerce, un site institutionnel, etc.

    Une chose est sûre, la location d'un serveur est une infime partie des coûts pour un hébergement.Il faut également penser à l'infogérance, les sauvegardes, la sécurité des données, la supervision, etc. sinon autant acheter une voiture sans roues, freins, amortisseurs.

    Après on peut très bien prendre que la location d'un serveur, mais c'est jouer à la roulette russe, une site/serveur piraté, mal sauvegardé/sécurisé peut coûter excessivement cher pour sa réputation et son porte feuille, surtout dans le cas ou se sont des données privées, financières.

    Si OVH rencontre quelques problèmes, on peut être sur que d'autre vont en avoir d'ici peu de temps. OVH est à mon sens un des précurseurs de l'hébergement en France, ils seront trouver une solution grâce à un meilleure gestion des stocks, provisionning, ou un compte fidélité plus intéressant, des récompenses, etc.
    Reply
  9. Merci pour les Kévin :D

    Nan franchement, j'ai du plus ou moins le même problème de bêta généralisée pour leur système de cloud nommé "Hubic". J'avais pris l'offre illimité (20 To), en pensant avoir une sécurité supplémentaire par rapport aux qui avaient pris l'offre 20Go gratuite. Bien sûr, ça buguait à mort. Heureusement, ils m'ont offert une année comme geste commercial. Mais, on aurait préféré que ça fonctionne correctement.
    Aujourd'hui, un an et demi après le lancement, le système s'est amélioré mais contient toujours des bugs conséquents (que Dropbox n'a pas). Bref, le discount du net est peut-être preuve de gain d'argent, mais certainement pas preuve de gain de temps...
    Reply
  10. Il n'y a pas que ça. OVH est "bizarre" depuis 6 mois maintenant. En mai il décident de facturer la bande passante illimitée, sans préavis. En juin ils sortent des nouveaux serveurs (msp etc) qui ne seront livrés que plusieurs semaines plus tard. En juillet ils font machine arrière concernant la bande passante en revenant aux anciens tarifs. En aout c'est la sortie des serveurs à 3€, puis ils suppriment la possibilité de renouveler les serveurs à la semaine et enfin en septembre, c'est le 'sold out' sous prétexte bizarre.

    Je vois plusieurs possibilités :
    - Soit OVH a des problèmes de tréso et ils ne peuvent plus acheter de pièces détachées.
    - Soit OVH redéveloppe vraiment son business model, mais je crois qu'un boite de 500 salariés sérieuse ferait ça en back ground non?!!
    - Soit OVH est en cours de cession et ça serait annoncé au summit ?

    Dans tous les cas, je vois sur le twitter d'Oles qu'il "louche vers OR", c'est quoi ? L'Oregon ?

    Dans tous les cas je trouve honteux qu'ils organisent un "summit" alors que le coeur de leur métier est actuellement hors service.
    Reply
    • Et on peu aussi ajouter les changements de prix et conditions sur les IP Failover.

      En tout cas, j'espère qu'on aura un peu plus de réponses après le Summit.
  11. Perso, j'ai quitté OVH il y a des années pour Hiwit, puis pour Sivit (Nerim) et enfin : PlanetHoster... Je pense enfin avoir trouvé mon bonheur. Il m'aura juste fallu 4 ans. Espérons que la qualité reste top chez cet hébergeur canadien.
    Reply

Laisser un commentaire.